Nio et les startups chinoises de véhicules électriques sont en plein essor

Jeudi, après un troisième trimestre solide, l’action Nio a fait un bond de 12 %. Pendant ce temps, les actions de la société Xpeng, basée à Guangzhou, ont fait un bond de 33 %. Le cours de l’action de Li Auto, cotée au Nasdaq, a bondi de 27 % le même jour.

Ce bond de 12 % est le dernier d’un rallye d’un an qui a fait passer l’action de Nio à plus de 1000 % depuis janvier, lorsque ses actions se négociaient à moins de 4 dollars. La capitalisation boursière de la startup chinoise dépasse maintenant 65 milliards de dollars. Nio a une valeur de près de 10 milliards de dollars de plus que le pilier américain General Motors. Alors que la startup chinoise est encore déficitaire,

 

 

Un changement de stratégie de la startup chinoise Nio

Pékin s’est fixé comme objectif que les ventes de VE représentent la moitié du marché en 2035. Et les constructeurs nationaux chinois cherchent tous à prendre la tête du peloton.

Des débuts difficiles pour le startup automobile Nio

L’envolée des actions de Nio marque un changement significatif dans l’appétit des investisseurs pour cette startup chinoise âgée de six ans. Depuis son entrée en bourse en septembre 2018, l’action s’est principalement négocié en dessous de son prix de départ. En 2019, elle a même reçu ce qui un milliard de dollars de renflouement du gouvernement chinois.

Un appétit des investisseurs américains qui se renforce

L’entreprise a apporté quelques changements à son modèle d’entreprise qui semblent avoir amélioré ses ventes. Mais surtout les gains des actions de Nio sont révélateurs d’une tendance plus large. Les investisseurs américains jetent un large filet pour attraper le prochain leader des véhicules électriques.

« Il y a une ruée d’investisseurs à la recherche du prochain gros coup », a déclaré Bill Russo, fondateur et PDG de la société de conseil en investissement Automobility. Peu après, le concurrent de Nio, Xpeng, est entré en bourse à New York. Et à peine un mois après, un autre concurrent encore, Li Auto, a levé plus d’un milliard de dollars grâce à sa cotation au Nasdaq.

Quand la bonne santé de Tesla soutient les startups chinoises des véhicules électriques

Au cours du premier semestre de l’année, Tesla est devenu le numéro un des ventes de VE en Chine, ce qui représente un « tournant » sur le marché. Avant cela, les acheteurs industriels ou de flottes, tels que les sociétés de transport public et de taxi, étaient responsables de la plupart des ventes de VE en Chine. L’essor de Tesla indique que le marché des VE grand public progresse.

Soutenues par la forte performance de Tesla, les actions de Xpeng ont progressé de 40 % dès le premier jour de négociation. Comparez cela avec les débuts de Nio en 2018 ! Les actions ont immédiatement chuté et se négociaient à 80 % en dessous de leur valeur d’introduction en bourse 12 mois plus tard.

Nio en tête, les startups chinoises des véhicules électriques accélèrent

La confiance des investisseurs dans les startups chinoises des VE semblait s’effriter lorsque Nio a fait ses débuts il y a deux ans. Les subventions gouvernementales pour les VE qui avaient permis à des start-ups comme Nio d’entrer sur le marché en stimulant la demande devaient expirer deux ans plus tard, en 2020. Les finances de Nio étaient également sombres. Au moment où elle a déposé son prospectus, la société basée à Shanghai n’avait expédié que 500 unités et avait une dette de 500 millions de dollars.

Le constructeur automobile Nio n’est toujours pas rentable. Alors que ses liquidités étaient en chute libre, Nio a signé un accord de coentreprise d’un milliard de dollars avec une entreprise d’État pour produire des voitures bas de gamme. Ce partenariat a apporté à Nio une injection de liquidités dont elle avait grand besoin. Cependant ça a brisé le modèle commercial de l’entreprise axé sur le haut de gamme.

Les récents changements apportés au régime de subventions de Pékin pourraient profiter à Nio. En avril, Pékin a décidé de prolonger son programme de subventions jusqu’en 2022 pour les véhicules de tourisme moins chers. Le gouvernement a déclaré qu’il accorderait des subventions aux entreprises de VE qui fabriquent des voitures avec des batteries interchangeables, quel que soit le prix. Cette politique donne à Nio, pionnier des services d’échange de batteries, une plus grande flexibilité sur la façon dont elle fixe le prix de ses modèles.

 

 

De nouveaux objectifs pour les véhicules électrique en Chine

La prolongation des subventions intervient au moment où Pékin fixe un objectif pour les véhicules à énergie nouvelle (VE). Les voitures électriques – hybrides rechargeables et à hydrogène – doivent représenter 20 % des ventes automobiles d’ici 2025.

D’ici 2035, toutes les ventes de voitures neuves devront être « écologiques », a décrété Pékin. 50 % étant des VNE et l’autre moitié des hybrides ordinaires. Les VNE occupent actuellement environ 5 % du marché chinois. La Chine est donc le premier marché mondial des véhicules électriques !