Incubateur

Un incubateur d’entreprises est une structure d’accompagnement des créateurs d’entreprise (ou startuppers) dans leur projet de création. Les incubateurs proposent des services qui peuvent différer mais tous visent à accompagner le porteur de projet et à faciliter sa progression.

En effet, l’incubateur accompagne une très jeune startup dans ses premiers pas. Il se distingue de la pépinière d’entreprise car il prend généralement entre 5% et 10% du capital en échange de capitaux.

Voici les services généralement proposés:

I – Services d’un incubateur

1. Hébergement à tarif préférentiel

L’hébergement dans les incubateurs est généralement inférieur au prix du marché. L’hébergement peut parfois être gratuit afin de ne pas alourdir les charges de l’entreprise. De nombreux services sont déjà inclus également et le startupper ne perd ainsi pas de temps avec les fournisseurs d’électricité, d’internet etc…

2. Accompagnement par des mentors

L’accompagnement personnalisé par des mentors qui partageront leur expérience est certainement l’élément le plus bénéfique de l’incubateur puisque souvent face aux choix le startupper se retrouve un peu seul. Une aide expérimentée est donc toujours la bienvenue ! De même, l’intervention d’experts techniques et métiers est une opportunité d’apprendre au sein de l’incubateur qui organise les conférences.

3. Parrainage par les anciens de l’incubateurs

L’appartenance à un réseaux d’anciens de l’incubateurs qui partagent leur retour d’expérience et qui parfois se transforment en business angels. Les jeunes incubateurs seront forcément désavantagés à ce niveau là par rapport aux plus anciens qui ont déjà un réseau de startuppers important.

4. Mise en relations avec les investisseurs, partenaires, clients, bêta-testeurs

Différents types d’investisseurs rôdent autour des incubateurs pour trouver leur future cible. Comme on peut le voir dans les statistique du principal fonds français de capital-risque, Kima Ventures, les incubateurs sont de gros pourvoyeurs de pépites pour les fonds d’investissement. De plus, ils sont généralement en lien avec des business angels qui peuvent apporter des capitaux.Ces derniers peuvent aussi ouvrir leurs carnets d’adresse pour en faire profiter les jeunes pousses incubées.

5. Apport en capital

Enfin, même s’il s’agit plus d’une caractéristique des accélérateurs, la prise de participation est parfois réalisée à la suite d’un apport en capital.

II – Types d’incubateurs

1. Incubateur privé spécialisé

Tout d’abord, les incubateurs les plus réputés sont des privés. Notamment parce qu’ils gèrent leur communication de façon assez agressive et finalement efficace. Parmi les plus connus, on peut citer Station F fondé par Xavier Niel, The Family dirigé par Oussama Ammar, Paris&Co, Numa (ex- Le Camping).

Article lié : Top 5 des meilleurs incubateurs en France

2. Incubateur public spécialisé

En 1999, la loi sur l’innovation et la recherche a mis en place des incubateurs soutenus par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. 28 incubateurs ont été créés en France : Seuls deux sont spécialisés (Paris Biotech Santé à Paris, Eurasanté et la Belle-de-Mai à Marseille dans le numérique), les autres sont multisectoriels et souvent hébergés directement au sein des pôles de compétitivité ou les chambres de commerce. Les projets sélectionnés sont généralement liés à un laboratoire de recherche public.
Ensuite, au niveau européen, certaines structures proposent les mêmes services d’incubation : les centres européens d’entreprise et d’innovation (CEEI). Il en existe 37 en France, labellisés par l’Union européenne et soutenus par la Commission européenne.

3. Incubateur lié à une grosse entreprise : l’Open Innovation

En effet, certaines grandes entreprises ont l’ambition d’incuber au plus près d’elles des startups pour plusieurs raisons. La flexibilité et le dynamisme des startuppers sont recherchés pour donner un nouvel élan à des grands groupes. Cela permet également d’intégrer des innovations plus rapidement. Pour la startup c’est un bon moyen de trouver un premier partenaire de poids qui va lui donner pleinement sa chance. Mais il sera difficile de garder son indépendance ! Il faut donc bien discuter des conditions afin d’avoir une vision commune.

4. Incubateur hébergé par une école de commerce

Globalement, les grandes écoles de commerce et d’ingénieurs hébergent environ 100 incubateurs. Malheureusement ces incubateurs ne sont généralement ouverts qu’aux élèves de l’école ou aux anciens élèves. Généralement, ces incubateurs ne prennent pas de participations dans les startups incubées, leur objectif est vraiment de pousser leurs élèves pour avoir des retombées en termes de réussite de leurs protégés.

III – Les 3 incubateurs les plus réputés sont aux USA, mais ça pourrait bien changer !

Comme souvent dans le domaine des startups, les USA font très fort et il nous semble important de parfaire votre connaissances des incubateurs en vous nommant les spécimens les plus remarquables. Enfin, les incubateurs doivent être évalués selon 2 critères : (1) le ratio contrôle pris dans les start ups vs apport en capital et expérience ET (2) le nombre de start ups ayant été rachetées à la suite de leur passage dans l’incubateur. La Californie est à l’honneur avec un doublé sur le podium:

Y Combinator, Mountain View, Californie

Fondé en 2005 dans la Silicon Valley, c’est le premier incubateur du monde ! Le Y Combinator propose d’investir un montant de 150K$ dans de nombreuses startups qui passent ensuite 3 mois dans l’incubateur. Tous les partenaires briefent les startups retenues pendant le programme (un l’été, un l’hiver) sur tous les domaines et notamment ils les aident à affiner leur business model et leur business plan. Au bout d’un trimestre, les startuppers présentent leurs pitchs devant un grand nombre d’investisseurs et lèvent des fonds.

Investissement : 100 à 200 K$ d’investissement contre 7% des capitaux

Taux de réussite : Sur 1200, 154 startups ont été rachetées et 1 a été introduite en bourse. Parmi la sélection, on retrouve DropBox, Reddit, Stripe et AirBnb !

500 Startups, Mountain View, Californie

Fondé en 2011 dans la Silicon Valley aussi, 500 Startups est à l’origine un fonds d’investissement éponyme dirigé par Dave McClure. Moins connu que le Y Combinator, il n’en reste pas moins une star des incubateurs. Le « 500 Seed Program » propose de préparer l’acquisition de clients et d’améliorer le design et l’expérience client. Le mentoring est de grande qualité avec des mentors choisis parmi les plus prestigieuses entreprises de la Silicon Valley : Facebook, Twitter, Apple, Google, Youtube etc… Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire cet article de Medium qui résume tout sur 500 startups

Investissement : 125K$ d’investissement contre 5% des capitaux

Taux de réussite : Sur 1269 startups, 129 ont été rachetées et 4 introduites en bourse. Parmi les petites protégées de l’accélérateur on retrouve la licorne Twilio qui permet d’intégrer de la téléphonie dans les chats. Son principal client est Messenger et la startup s’est introduite à la bourse de NY en Juin 2016. D’autres noms vous diront peut-être quelque chose comme Behance racheté par Adobe et MarkerBot racheté par Stratasys en 2013 pour 604M$, mais les startups sont moins connues…

Tech Stars, New York et USA

Globalement, TechStars propose 4 programmes : Startup Program, Mentorship driven Accelerator Program, Corporate Innovation Partnerships et le Venture Capital Fund. Les services proposés vont donc de l’accélération à la mise en relation avec des mentors ou des grands groupes et se termine avec l’investissement.

Investissement : 150K$ d’investissement contre 6% à 10% des capitaux

Taux de réussite : Le taux de rachat est des plus élevés avec 86 startups rachetés sur 585 incubées.

Station F et la France en Startup Nation

Grâce à notre Startupper de renom #XavierNiel, nous pouvons nous targuer d’avoir à Paris le plus grand incubateur du monde : Station F ! Vous pouvez retrouver une description de ce mega-incubateur dans notre top 10 de l’année.