Le StartuppersClub vous présente ces 3 startups chinoises qui ont fait des percées notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle. De plus, ces start-ups sont maintenant présentes dans le monde entier en dehors de la Chine. Ou bien elles prévoient de s’étendre à l’étranger, vous pourriez donc les voir bientôt autour de vous !

Comme on vous le disait dans un précédent article sur la nouvelle vague des startups chinoises, elle s’appuie sur d’anciens startuppers à succès. En voici encore un exemple avec le fondateur de Pony.ai qui vient de Baidu !

PONY.AI, la startup chinoise d’intelligence artificielle

Pony.ai a été fondée en 2016 par James Peng, ancien leader du secteur de la conduite autonome de Baidu. Et le co-fondateur n’est ni plus ni moins que Lou Tiancheng, médaillé depuis 10 ans aux concours TopCoder et deux fois champion du concours mondial de programmation Google Code Jam. Cette estartup chinoise est une superstar depuis ses débuts. Non seulement elle dispose d’une équipe fondatrice de premier plan, dont la quasi-totalité des membres sont diplômés des meilleures universités. Mais elle a également été adoptée par des investisseurs de premier plan, dont Sequoia Capital China, Eight Roads (la branche investissement de Fidelity International Limited) et IDG Capital.

 

Pony.ai se positionne comme le fournisseur de la meilleure technologie en matière de conduite autonome. L’entreprise a déployé la première flotte de véhicules entièrement autonomes en Chine en 2018. En mai, Pony.ai a annoncé qu’elle avait obtenu la première licence pour tester des véhicules autonomes pour le transport de passagers à Pékin, une étape importante vers une commercialisation plus large des voitures sans conducteur.

Pony.ai - Crunchbase Company Profile & Funding

En novembre dernier, Pony.ai a été la première entreprise à lancer un service de robotaxi en Californie, en collaboration avec Hyundai et la société de covoiturage Via. Ce service vient s’ajouter au service interne de robotaxi pour employés de Pony.ai. Il s’appelle PonyPilot, et a son siège à Fremont, CA. La société a dépassé 1,5 million de kilomètres autonomes (ou 932 056 miles) en 2019.

Pony.ai a conclu en février dernier un tour de financement de série B de 462 millions de dollars, avec une évaluation de 3 milliards de dollars menée par Toyota. La relation de Pony.ai avec Toyota remonte à 2019. Les entreprises s’associent pour développer des pilotes de conduite autonome en Chine. Bien sûr, la solution utilise la technologie de Pony.ai et les véhicules de Toyota.

INSTA360, l’une des startups chinoises les plus prometteuses

Suivant le succès du leader mondial des drones commerciaux DJI, le matériel chinois combinant une technologie innovante et un design moderne séduit les consommateurs du monde entier. Insta360, fondé en 2015 par Liu Jingkang et Chen Jinrao, est l’un des pionniers des appareils photo à 360 degrés et de matériel de diffusion en continu. Les caméras Insta360 donnent du pouvoir aux créateurs dans plus de 100 pays, y compris aux États-Unis, qui sont le deuxième marché de la société après la Chine.

Le produit original de la société était un appareil photo à 360 degrés, d’où le nom de la marque. M. Liu a commencé à en produire lorsqu’il a constaté une lacune sur le marché des appareils photo compacts capables de filmer des séquences haute définition à 360 degrés. Le produit initial est top et répond aux besoins du marché, le concept se valide au niveau mondial !

Caméra Insta360 Pro 2 8K

Aujourd’hui, Insta360 propose une large gamme de produits allant des caméras d’action pour les amateurs de sport aux accessoires pour smartphones. Certains accessoires peuvent transformer un iPhone en caméra à 360 degrés, en passant par les outils professionnels de diffusion en 3D. La startup chinoise devance ses concurrents en allant plus vite et en adoptant des approches innovantes dans ses produits.

En avril, Insta360 a clôturé une levée de fonds de série D avec des investisseurs chinois, après avoir déjà levé 30 millions de dollars en 2019. L’entreprise envisagerait une potentielle introduction en bourse en Chine cette année. Clairement c’est l’une des startups chinoises qu’il faut surveiller en 2020 !

SHEIN, la plus grande market place chinoise de mode en ligne

Shein est la plus grand market place chinoise de mode en ligne sur le marché étranger. Basé à Nanjing, Jinagsu, le détaillant de mode en ligne est passé leader mondial du commerce électronique transfrontalier avec des ventes de 2 milliards de dollars en 2019.

Née de la marque Sheinside en 2008, l’entité de Nanjing s’est enregistrée en 2014. Elle exerce aujourd’hui ses activités dans plus de 200 pays et régions. La société gère plusieurs marques directement destinées aux consommateurs par l’intermédiaire de Shein et Romwe, ainsi que plusieurs applications.

Shein cible principalement les jeunes femmes avec plus de 10 000 articles à acheter. Mais la startup chinoise propose également des vêtements pour hommes et pour enfants, ainsi que des articles ménagers. S’appuyant sur la solide chaîne d’approvisionnement chinoise, Shein fournit à ses clients les dernières tendances à un prix abordable. C’est pourquoi on l’appelle parfois le « Zara online of China ».

Le fondateur, Xu Yangtian, un entrepreneur d’une trentaine d’années, a d’abord lancé l’entreprise en exportant des robes de mariée. L’entreprise a mené à bien plusieurs rounds de financement. Le dernier en 2019 serait de 500 millions de dollars dans le cadre de la série D.